Ce qui fait danser un cobra

Vous avez probablement déjà imaginé un cobra frétillant au son d’une punga, un instrument à vent utilisé par les charmeurs de serpents. La danse de cette liane rampante est un symbole. En effet, les reptiles ne se prêtent pas au dressage. Le fait que les cobras soient entraînés à la danse dès l’enfance est un mythe. Le secret, c’est que les personnes qui travaillent avec des pervers savent faire passer leur instinct pour une formation.

Par exemple, les pythons, les oursins et certains autres reptiles s’habituent au contact physique avec les humains et finissent par s’apprivoiser. Ils sont autorisés à se ramasser, à se pendre au cou et à faire d’autres tours. Bien qu’il ne faille jamais se détendre avec eux. Les cobras utilisent leur instinct de conservation.

Se penchant et tentant d’attaquer, le reptile réagit au danger que représente l’homme et l’objet qu’il tient dans ses mains. Ainsi, ce que le public voit n’est pas de la danse, mais de l’autodéfense. La musique, comme la parole, les serpents ne peuvent l’entendre en raison de l’absence d’une oreille externe.

Pour cette raison, on a longtemps pensé qu’ils étaient sourds. Ils ne le sont pas. Ils possèdent un os auditif et une cochlée. Et l’os carré, avec la mâchoire inférieure, agit comme un résonateur alternatif au tympan, grâce auquel les reptiles peuvent percevoir les vibrations et les ondes sonores de basse fréquence.

Like this post? Please share to your friends:
Une page géniale
error: Le texte est protégé !!