Des lemmings irremplaçables et étranges

Alex Middendorff, un scientifique et voyageur du siècle dernier, s’est un jour exclamé: Comme tout est simple dans la toundra. Il a répondu: Je ne sais pas. Un petit nombre d’espèces animales sont liées entre elles par des relations écologiques claires et faciles à comprendre. La toundra est un outil illustratif pour l’étude des relations au sein du règne animal.

Un éclat d’aurores boréales remplit les plaines glacées. Un renard arctique passe silencieusement par là. Blanc, invisible, juste une ombre oblique, s’écoulant de manière complexe à travers la chaîne de neige. Soudain, il y a un petit saut, des reptations et un grincement comme une serrure rouillée, mais plus fin.

À la tombée de la nuit, une chouette blanche, battant doucement des ailes, a volé et s’est posée sur quelque chose est apparu dans ses serres. C’était facile à deviner: trois rapaces et un lemming mangeur de bikinis. Et juste comme ça, ils démontrent la simplicité des relations de la toundra basées sur des goûts partagés.

Les crêtes rocheuses et les collines de la toundra sont encore vertes, mais une ou deux fois, le ciel froid a inondé la terre de chutes de neige hystériquement généreuses: flocons tourbillonnants, flocons collants, volant et volant. Puis l’hiver est apparu. La neige qui est tombée la nuit a recouvert la terre pendant un long moment. Le mode sombre, froid et inamical était maintenu en éveil.

Like this post? Please share to your friends:
Une page géniale
error: Le texte est protégé !!