L’arbre du dragon

Le dragonnier est une plante du genre Dracaena. Lorsque son tronc est blessé, le fruit du dragon exsude une sève résineuse, qui est initialement incolore mais prend une couleur rouge lorsqu’elle est exposée à l’air. Lorsque la sève se solidifie, elle se transforme en une masse vitreuse à laquelle on attribue depuis longtemps des propriétés utiles.

La sève du dragonnier était également utilisée pour fabriquer des peintures et des vernis. Les érudits médiévaux qui ont découvert le dragonnier le considéraient comme une plante mi-animale mi-végétale, et sa sève rouge comme le vrai magique. Le dragonnier se caractérise par une croissance très lente: aucun anneau annuel ne se forme sur le tronc de l’arbre, de sorte qu’il est souvent impossible de déterminer son âge, même approximativement.

Les libellules présentent de nombreuses caractéristiques intéressantes. Leur vie est divisée en trois étapes bien distinctes: la jeunesse, la maturité et la vieillesse. La jeunesse dure jusqu’à 30-35 ans, puis vient la maturité: l’arbre commence à porter des fruits. C’est à ce moment que les cicatrices des feuilles sur le tronc disparaissent et que les branches se forment.

Et au stade de la vieillesse, qui peut durer des centaines d’années, la résine est libérée. Parfois, un creux dans le tronc d’un vieux dragonnier peut devenir si grand qu’il peut contenir une personne. Les Canariens considèrent ces arbres comme sacrés et organisent des rituels dans leur voisinage.

Like this post? Please share to your friends:
Une page géniale
error: Le texte est protégé !!