Les agriculteurs font revivre les chevaux dalmatiens

Il ne s’agit pas d’une blague de la nature, mais d’un poulain Altai Machuvala de couleur tachetée. Les agriculteurs se consacrent à la restauration des chevaux légendaires des anciens habitants, qui apparaissent dans les épopées locales. Pendant l’ère avant, l’élevage du chubara, qui ressemble à un Dalmate, a été mené à bien, et on estime que 15000 chevaux ont été élevés ici.

Cependant, durant la période, les fermes collectives ont décliné et la race ne pouvait survivre qu’en s’appuyant sur les fermes privées. Comme à l’époque des nomades, ces belles femmes sont très résistantes et intrépides, capables de marcher pendant de longues périodes dans les montagnes et de combattre les loups qui attaquent leurs poulains même à proximité des établissements humains.

Les chevaux ne travaillent pas. Il y a peu d’agriculture dans les montagnes. Ils sont maintenant élevés pour être vendus afin de gagner de l’argent pour la reproduction. Les agriculteurs envisagent de relancer les courses de chevaux à l’avenir. L’un des frères, Ulmat, est membre du légendaire groupe de chant de gorge. Ils appellent le zèbre le totem du groupe et lui consacrent la majeure partie de leur répertoire.

Ce sont des chevaux très résistants, juste pour vivre dans le froid, escalader les montagnes, ils sont très robustes, ils broutent bien. En hiver, ils sont ici, nous les nourrissons avec du foin, du fourrage mixte, de l’avoine, et les parkings d’été sont à 100-200 kilomètres de là, a déclaré le copropriétaire de la ferme

Like this post? Please share to your friends:
Une page géniale
error: Le texte est protégé !!