Les écologistes mettent en place des ponts pour les rares rats d’eau

Des écologistes britanniques ont installé des ponts entre des plans d’eau pour permettre aux rares campagnols de se déplacer en toute sécurité à la recherche de partenaires et de nourriture. Depuis les années 1970, le nombre de campagnols figurant sur la liste rouge internationale a chuté de 90 pour cent. Selon une organisation environnementale basée, les principales raisons de cette situation sont le déclin de l’habitat des rongeurs et l’extinction du vison.

De nombreux campagnols vivent en petits groupes isolés et leur nombre est en déclin. Les corridors qui relient les groupes sont essentiels, car ils apportent du sang neuf, ou de nouveaux gènes, à chaque groupe et augmentent les chances de survie de l’espèce, explique l’écologiste Leela O’Dea.

Le Grand Canal, long de 200 km, et les plans d’eau voisins seront reliés par des ponts et des escaliers. Les berges du canal sont souvent cachées par des plaques métalliques, qui empêchent les animaux d’entrer et de sortir de l’eau. Les ponts leur ont permis de passer des réservoirs aux canaux et aux îles artificielles construites pour les rats, élargissant ainsi leur aire de répartition.

Nous voulons construire des ponts et des îles artificielles pour les campagnols sur le Grand Union Canal à la ville et dans le centre du pays, ainsi que sur les canaux du nord et de l’est. Les militants de la Fondation ont récolté plus de 100 000 eures pour ce travail.

Like this post? Please share to your friends:
Une page géniale
error: Le texte est protégé !!