Les grands singes qui résolvent tous leurs conflits par la paix et les câlins

Ça semble brutal et militant, surtout pour un singe. Et à première vue, tout concorde: un regard sévère, un visage rouge, un corps corpulent et gonflé. Mais ne vous fiez pas aux apparences: cet animal est un modèle de paix, de pacifisme et de passion débridée. L’aire de répartition des singes s’étend des hauts plateaux accidentés aux forêts à feuilles persistantes.

Contrairement à leurs cousins plus petits, les singes ours sont des animaux terrestres, les arbres ne leur servant que d’abri. Tout cela parce que l’agilité de notre héros est vraiment ours: avec un petit cornichon à la place de la queue et un poids d’environ dix kilos, les macaques ne peuvent pas gambader entre les branches et profiter des hauteurs.

Comme chez les autres singes, il existe une hiérarchie rigide entre les mâles et les femelles de la meute. Mais contrairement à la plupart des primates, notre héros résout toutes les frictions interpersonnelles non pas par la force, mais par l’amour. Ainsi, la luxure mêlée à l’impudeur règne au sein des groupes.

Surtout pendant la période de reproduction. Les cuisses gonflées et rougeoyantes des femmes, auxquelles tous les mâles s’accrochent, sont le principal signal du début de l’obscénité. Mais en fin de compte, le mâle alpha a le droit de se coucher, et il partage le lit avec tout à tour de rôle, sans s’encombrer du choix de la compagne.

Like this post? Please share to your friends:
Une page géniale
error: Le texte est protégé !!