Quel est le secret du Carré noir de Malevitch et pourquoi est-il devenu un chef-d’œuvre

Il n’y a probablement pas une seule personne dans notre espace saturé d’informations qui n’ait pas entendu parler du Carré noir de Malevitch. Mais la véritable valeur du tableau est difficile à comprendre. D’ailleurs, ils ont été exposés ensemble lors de la première exposition. À l’époque, à la mi-décembre 1913 l’artiste travaillait comme décorateur sur un opéra futuriste.

L’idée sous-jacente était le triomphe de l’art moderne sur les œuvres monumentales du passé. Le carré noir encodait la victoire du génie humain sur l’existence passive de la nature. D’ailleurs, son œuvre a tellement troublé l’esprit des critiques d’art et des connaisseurs que beaucoup soupçonnaient l’existence d’un autre tableau sous la place. Malévitch lui-même a donné des raisons de le penser, commentant l’œuvre en faisant référence à l’opéra.

D’ailleurs, le carré, à proprement parler, n’est pas du tout un carré au sens géométrique du terme. Au départ, on l’appelait un rectangle, car ses côtés avaient été délibérément modifiés par Malevitch pour rendre la figure plus dynamique. Pour ce qui est de la couleur, tout est compliqué, car l’artiste a utilisé différentes substances pour fabriquer des peintures de trois nuances différentes.

Quant à la plaisanterie, les spectateurs ne se trompent pas non plus. Une étude récente a révélé que la signature de l’auteur au crayon sur la couche superficielle était fondamentalement différente du titre habituel: Bataille des noirs dans la grotte obscure. Cette expression fait très probablement référence à une peinture monochrome de l’humoriste excentrique Alphonse Allee.

Like this post? Please share to your friends:
Une page géniale
error: Le texte est protégé !!