Un alpaga se prépare pour son premier hiver

Les zoologues préparent cet animal, arrivé de l’île à son premier hiver sibérien, avec sa neige et son froid. L’alpaga passera l’hiver dans le même enclos que l’autruche. Les alpagas sont des animaux reproducteurs de la famille des chameaux. Il y a très peu de ces animaux. L’alpaga, nommé Almaz, est arrivé à la ville en provenance de l’île le 13 septembre.

Selon le directeur du zoo, Vaim Ivushkin, l’animal a survécu normalement au long vol. Le seul stress qu’il a subi a probablement été celui d’être séparé de sa mère. Et cela a affecté son comportement. Cependant, tôt ou tard, cela arrive. Il est vrai que les alpagas, comme les moutons, aiment la compagnie, ce sont des animaux de troupeau, explique Vadim Ivushkin, propriétaire du zoo.

Dans leur habitat natale, ces animaux sont utilisés pour produire de la laine. Par rapport aux moutons, qui sont communs, les alpagas sont moins exigeants en termes de conditions de vie et nécessitent moins de nourriture. Pour cette raison, les gardiens du zoo ont habitué l’alpaga à la nourriture sibérienne brindilles de bouleau et légumes et lui ont préparé des conditions de vie particulières.

Almaz passera l’hiver dans le même enclos que l’autruche australienne. Selon les zoologues, les conditions de vie de l’alpaga seront plus douces que celles de ses congénères. C’est une pièce où il n’y a pas de neige, donc la température est assez basse, mais comme il est jeune, nous allons essayer de la rendre plus chaude cet hiver, dit Vaim Ivushkin.

L’enclos qu’Almaz utilisera avec les autruches australiennes pendant l’hiver est équipé d’un
plancher infrarouge. La température de l’enceinte est maintenue à environ 10 degrés. L’année prochaine, les gardiens du zoo prévoient d’amener un ami à Almaz.

Like this post? Please share to your friends:
Une page géniale
error: Le texte est protégé !!