Une recherche pour l’échidné disparu

L’échidné dragon occidental est l’une des cinq espèces de mammifères qui pondent des œufs. On pensait que l’espèce s’était éteinte sur terre il y a des milliers d’années. Les chercheurs et les scientifiques ont trouvé des preuves qu’il existait dans certaines parties des autres pays jusqu’au début du 20e siècle au moins.

Le tégument occidental est l’espèce la plus rare de la planète et figure dans le Red Data Book. On pensait auparavant qu’il était limité aux îles de la Nouvelle-Guinée. Cependant, ses fossiles ont été découverts en dans un autre pays. Ces fossiles remontent à la période du pléistocène, il y a des dizaines de milliers d’années.

Les scientifiques ont été surpris de découvrir cette espèce dans le nord-ouest de la ville. Ce record remonte au début du 20e siècle et a bouleversé les théories précédemment acceptées. Cette découverte remarquable réaffirme la nécessité des collections des musées et leur importance pour les chercheurs. La question essentielle est toutefois de savoir si ces animaux non indigènes sont toujours présents.

Selon les scientifiques, la prochaine phase doit organiser une expédition pour retrouver ces échidnés. On souligne combien il est important pour la science de savoir si les échidnés vivent encore sur le continent aujourd’hui, et si non, pourquoi. Si l’on parvient à répondre à ces questions, les scientifiques pourront aller plus loin et mieux comprendre les mécanismes complexes du mode naturel.

Like this post? Please share to your friends:
Une page géniale
error: Le texte est protégé !!